login

Portfolio européen pour les langues III

En collaboration avec l’Institut für Lehren und Lernen de la Haute école pédagogique de Lucerne
Direction: Hans-Peter Hodel (PH Luzern)
Accompagnement scientifique: Thomas Studer (Institut de plurilinguisme)
Durée: 2013-2015

Le projet se base sur les résultats d’une enquête auprès des enseignants de lycée menée au début 2011 par le Secrétariat général de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP). L’enquête a montré un besoin d’articuler les nouvelles approches méthodiques de l’enseignement des langues étrangères ainsi que les moyens y relatifs à l’enseignement de la littérature. En particulier au niveau du lycée, l’apprentissage des langues est étroitement imbriqué dans un contexte littéraire-culturel.Des instruments tels que le Portfolio européen pour les langues offrent un usage concret dans la perspective des nouvelles méthodes d’enseignement ; cependant, ils ne parviennent pas à établir un lien visible à l’enseignement de la littérature.

L’objectif du projet est le développement d’un module complémentaire pour la version en ligne du Portfolio européen pour les langues (PEL) III, pour l’encouragement des langues nationales dans le cadre de l’enseignement de la littérature au lycée. Un instrument innovant sera ainsi crée, qui pourra mettre en relation l’enseignement de la littérature avec les approches actuelles tels que l’approche actionnelle, les stratégies d’apprentissage, la compétence interculturelle et l’auto-évaluation. Ceci permettra également une conception élargie de la littérature, laquelle comprend en plus de la littérature de fiction, toute forme d’écriture ainsi que les films et d’autres médias. Avec cet instrument, l’apprentissage des langues nationales sera étroitement articulé aux aspects interculturels des régions linguistiques concernées. Ce module complémentaire sera intégré à la version online du PEL III. Il sera ainsi mis à disposition des enseignants et des apprenants partout en Suisse. A travers la combinaison de checklists/descripteurs déjà existants avec de nouveaux descripteurs et des tâches exemplaires y relatives en tant que Bonnes Pratiques, des parties spécifiques des biographies langagières seront complétées et donc valorisées.

Le produit final doit être facile d’utilisation et doit pouvoir être utile aux enseignants et aux apprenants dans une approche actionnelle et communicative de la littérature. La sensibilisation au plurilinguisme et à l’interculturalité et l’encouragement de l’autonomie des apprenants se voient ainsi conférer un rôle central.