d
t
m

Quand la langue devient un outil de travail: les centres d'appels biennois

Domaine: 
Plurilinguisme institutionnel et sociétal
Direction de projet:
Durée: 
01.2010 - 12.2011
Statut: 
Terminé
Description: 

Biel-Bienne est un espace urbain en pleine expansion économique. En parallèle à l’industrie horlogère traditionnellement implantée dans la région, la ville se diversifie de plus en plus en s’ouvrant au secteur des services et de la communication. Ce développement récent s’avère particulièrement intéressant, dans la mesure où ce positionnement n’est pas sans rapport avec le bilinguisme de la ville, considéré également comme un facteur de développement économique. En effet, le bi/plurilinguisme devient, dans ces secteurs d’activités, une matière première du travail. L’existence d’une main d’œuvre bilingue (français-allemand), voire plurilingue (2è génération de migrants) constitue donc un facteur d’attractivité pour des entreprises qui ont la communication pour activité principale. Ceci est particulièrement le cas dans l’industrie des centres d’appels. Bienne accueille divers centres de ce type qui ont pour vocation de proposer des services à l’ensemble de la Suisse plurilingue. L’implantation de ces entreprises dans la région et le fait que ces activités professionnelles soient avant tout langagières et plurilingues font de Bienne un site particulièrement important afin de comprendre le rôle du plurilinguisme dans les nouveaux secteurs du travail et surtout de mettre en évidence l’importance du travail langagier plurilingue souvent ignoré et d’en dégager les défis qu’il présuppose.

 

Finalité – Résultats attendus: 

En ce sens l’objectif de ce projet est d’explorer les liens entre l’expansion du secteur des services et de la communication et la question du bi/plurilinguisme biennois. Dans un premier temps, le projet cherchera à comprendre les processus historiques qui ont amené la ville de Bienne à se profiler comme ville de la communication et d’explorer le rôle du facteur bilinguisme comme facteur d’attractivité pour les entreprises de la nouvelle économie. Quel rôle a alors joué le bilinguisme ? A-t-il été un argument de marketing pour l’implantation de centres d’appels ou d’autres facteurs de nature socio-économique ont-ils pesé dans la balance ?

Dans un second temps, il s’agira d’étudier une entreprise spécifique (un centre d’appel) en cherchant à comprendre quel est le rôle que le plurilinguisme joue dans son organisation du travail (stratégie marketing, stratégie de recrutement etc.). Comment le plurilinguisme est-il compris ? Et quel rôle le plurilinguisme revêt-il dans les domaines tels que le marketing et le recrutement de personnel ?

Nous souhaitons mener une enquête sur les pratiques de travail à proprement parler et sur les ouvriers de la langue dans la troisième étape du projet : Quel est le profil de celles et ceux qui travaillent dans un centre d’appel ? De quelle manière les employés vivent-ils leurs emplois et le plurilinguisme qui y est pratiqué ?

Ce projet s’intéresse donc aux liens entre plurilinguisme et travail, a) du point de vue des acteurs politiques de la ville de Bienne ; b) du point de vue des entreprises de l’industrie de la langue ; c) du point de vue des travailleurs de la langue. Il offre ainsi la possibilité d’acquérir une vision différentiée et critique du rôle du plurilinguisme comme capital social et économique en ville de Bienne.